Le bureau de demain

Comment mettre en place une démarche RSE au sein de son entreprise ?

Découvrez comment mettre en place une démarche RSE en seulement 5 étapes !

7
minutes de lecture

Petit rappel, la RSE est la prise en compte des enjeux du développement durable, c’est-à-dire, des enjeux environnementaux, sociaux, économiques et éthiques, tant au sein de l’entreprise qu’à travers les processus de fabrication.

On parle alors de Responsabilité Sociétale des Entreprises.

D’ailleurs, si vous êtes là, c’est que vous vous demandez peut-être, comment mettre en place une démarche RSE au sein de votre entreprise.

Allez, je vous explique tout ça en 5 étapes seulement.👇

Etape 1 : nommez un responsable RSE

Tout d’abord, il est essentiel de nommer un ou une responsable RSE.

Celui-ci ou celle-ci devra former et manager les équipes au RSE. Il ou elle devra aussi proposer des lignes directrices afin de superviser les actions à mettre en place.

Bien entendu, ce responsable doit être sensible aux enjeux du développement durable, donc aux engagements RSE afin de pouvoir former, à son tour, vos collaboratrices et vos collaborateurs.

Il ou elle doit aussi posséder des connaissances en management et en gestion de projets afin de mener à bien ses missions. Enfin, le ou la responsable RSE doit aussi connaitre la politique de votre entreprise, ses valeurs et son fonctionnement.

Sachez que vous pouvez aussi proposer à vos collaborateurs·trice une formation RSE.

En 2020, d’après l’observatoire des entreprises responsables, moins de 10 % des collaborateurs·trices ont reçu une formation RSE. C’est bien trop peu ! Alors, à vous d’augmenter ce chiffre ! 😉

💡 Il est aussi possible de recruter un consultant en développement durable externe, à mi-temps ou à temps plein en fonction de la taille de votre entreprise et des actions à mener.

Vous pouvez aussi nommer plusieurs responsables RSE. Certaines grandes entreprises possèdent carrément un département dédié aux démarches de responsabilité sociétale.

D’ailleurs, les entreprises de plus de 500 collaboratrices et collaborateurs sont dans l’obligation de s’engager dans une démarche RSE et doivent établir un rapport annuel.

Étape 2 : réalisez un état des lieux

Il est essentiel de réaliser un audit de votre démarche de développement durable.

Concrètement, il s’agit là d’identifier les actions RSE existantes et celles à réaliser.

Pour vous aider, on vous recommande de répondre à ces 5 questions :

  • des actions responsables ont-elles été déjà mises en place ?
  • sont-elles efficaces ou doivent-elles être améliorées ?
  • quelles sont les actions RSE prioritaires ?
  • quelles actions sont le plus en accord avec les engagements du groupe ?
  • quels sont les obstacles que vous pourriez rencontrer ?

En répondant à toutes ces questions, vous valorisez vos actions déjà mises en place tout en mesurant le chemin à parcourir.

Quatre collaborateurs travaillent sur une table sur le développement d'une stratégie RSE.
Photo par Freepik

Étape 3 : définissez un plan d’action RSE

Une fois l’audit réalisé, passons au plan d’action. Celui-ci sera la feuille de route de votre stratégie RSE.

Le plan d’action permet d’avoir un suivi détaillé de votre politique RSE. Il doit définir concrètement les actions à mettre en place sur les thématiques sociales et environnementales.

Il est essentiel de hiérarchiser vos actions durables. Classez-les donc par ordre de priorité en fonction de l’état des lieux que vous venez de réaliser.

Photo par Teona Swift - Pexels

Aussi, vos actions RSE doivent être quantifiées et quantifiables, cela signifie que vous devez vous fixer des objectifs chiffrés et pouvoir, par la suite, mesurer l’efficacité de vos actions. De cette façon, vous pourrez mesurer vos performances économiques.

Attention, ne fixez pas vos KPIs (Indicateurs clés de performance) trop hauts. Soyez réalistes et prenez en compte vos ressources financières, humaines et matérielles.

Ainsi, vous pourrez déterminer le nombre d’actions durables et responsables possibles sur l’année.

💡 Vos KPIs peuvent être :

  • vos consommations en eau et en électricité ;
  • votre bilan carbone lié à votre activité ;
  • la production de gaz à effet de serre lors du processus de production ;
  • la labellisation de vos matières premières ;
  • le recrutement de personnes en situation de handicap ;
  • la parité au sein de votre entreprise ;
  • un sondage sur le bien-être au travail ou encore sur la sécurité au travail.

Étape 4 : identifiez vos parties prenantes

Développer une démarche RSE est une œuvre collective qui doit intégrer et sensibiliser les parties prenantes de votre entreprise ou organisme.

La norme ISO 26 000 identifie les parties prenantes comme : “un individu ou un groupe ayant un intérêt dans les décisions ou les activités d'une organisation. “

Les parties prenantes peuvent être :

  • les client·e·s ;
  • les collaborateurs·trices ;
  • les partenaires ;
  • les actionnaires ;
  • les investisseurs.

Il faut savoir qu’une entreprise qui s’engage en matière de RSE se doit d’être transparente envers ses parties prenantes puisque celles-ci sont essentielles à sa pérennité.

Il est donc important de favoriser le dialogue avec les parties prenantes et prendre en considération leurs attentes. Tenez compte de leur implication RSE, de leur influence ainsi que de leur potentielle valeur ajoutée.

En plus, cela vous permettra de renforcer vos rapports professionnels. 🤝

Étape 5 : communiquez sur votre politique RSE

Une stratégie RSE efficace va de pair avec une bonne communication. Qui plus est, le marketing durable a la cote et s’impose comme une priorité, tant pour le consommateur·trice, que pour l’entreprise. Qui plus est, en communiquant sur votre politique RSE, vous renforcez l’image durable de votre entreprise ou de votre organisme. 🍃

Alors, comment et où communiquer ? 🧐

On vous recommande de communiquer régulièrement et avec transparence sur vos engagements, vos actions ainsi que sur votre rapport RSE.

Vous pouvez alors rédiger une newsletter RSE ou des articles de blog en partageant, par exemple, votre processus de production écolo ou encore en évoquant des codes de conduite afin d’améliorer la qualité de vie au travail.

Soyez aussi présent sur vos réseaux sociaux en partageant des tips sur le développement durable en entreprise.

Enfin, pensez à la communication interne. Il est essentiel que vos collaboratrices et vos collaborateurs partagent les valeurs et les engagements de votre entreprise.

Quatre collaborateurs travaillent sur une politique RSE avec des ordinateurs et tablettes.
Photo par Fauxels - Pexels

Une étude menée en 2020 a révélé que 71 % des collaborateurs·trices pensent qu’ils ne sont pas assez formé·e·s à la RSE. Pourtant, la communication interne est essentielle pour faire adhérer les équipes. Vos collaborateurs·trices se sentiront bien plus concerné·e·s et s’engageront plus facilement si votre communication est transparente.

Résumons, comment mettre en place une démarche RSE en entreprise ?

Récapitulons les 5 étapes pour une stratégie RSE efficace et durable :

  • Étape 1 : nommez un ou plusieurs responsables RSE. Choisissez une personne qui connaît votre entreprise, ses valeurs et son fonctionnement. Le responsable RSE doit aussi comprendre le système de management et être engagé en matière de développement durable.
  • Étape 2 : réalisez un état des lieux de votre stratégie RSE. Identifiez les actions déjà mises en place et celles à réaliser au cours de l’année à venir.
  • Étape 3 : définissez un plan d’action RSE en vous fixant des objectifs chiffrés à atteindre sur l’année.
  • Étape 4 : identifiez les parties prenantes de l’entreprise que vous souhaitez intégrer à votre démarche RSE.
  • Étape 5 : communiquez sur votre politique RSE. Vous parviendrez plus facilement à identifier les attentes des parties prenantes et améliorerez votre image de marque.

Désormais, vous avez toutes les clés en main pour mettre en place une politique responsable.

Alors, prêt·e à devenir une entreprise responsable et à diminuer votre impact environnemental ? 💚

Article écrit par

Manon Tenza